Le TAEA de l’assurance de prêt

Taux annuel effectif d'assurance

Vous souscrivez un prêt immobilier ou un prêt à la consommation d’un certain montant. L’organisme prêteur vous oblige alors à souscrire une assurance de prêt vous couvrant en cas de décès, incapacité, invalidité, perte totale et irréversible d’autonomie et éventuellement perte d’emploi. Vous comparez différentes offres d’assurance pour votre prêt, afin de faire des économies ? Vous allez donc vous intéresser au TAEA.

A quoi correspond le TAEA ?

L’acronyme TAEA désigne le taux annuel effectif d’assurance, c’est-à-dire le taux réel de l’assurance emprunteur. Le TAEA a été mis en place par loi Hamon de 2014.

Depuis le 1er janvier 2015, les assureurs ont l’obligation de le mentionner dans leur offre et notamment dans la fiche standardisée d’information (FSI), ce TAEA, ainsi que le coût des mensualités et le détail des garanties.

Cette obligation concerne aussi bien les crédits immobiliers, que les crédits à la consommation.

TAEA et TAEG : quelle différence ?

Le TAEA est en relation avec l’assurance du prêt. Le TAEG, le taux annuel effectif global, est en relation avec le prêt dans son ensemble. Pour un crédit immobilier, le TAEG comprend :

  • les intérêts bancaires,
  • les éventuels frais de courtage,
  • les éventuels frais d’estimation réglés à l’agent immobilier,
  • les frais de dossier réglés à l’établissement bancaire,
  • les frais de garantie, c’est-à-dire soit les frais de cautionnement, soit les frais d’hypothèque,
  • tous les autres frais liés à l’emprunt, comme les frais de tenue de compte si l’ouverture d’un compte auprès de la banque délivrant le prêt est obligatoire,
  • le coût de l’assurance emprunteur.

À noter : le TAEG est exprimé en pourcentage annuel de la somme empruntée. Son rôle est de faciliter la comparaison des offres de prêt et de déterminer si le taux du prêt, assurance incluse, ne dépasse pas le taux d’usure.

Comment est calculé le TAEA ?

La formule de calcul du TAEA

La formule pour calculer le TAEA a été fixée par un décret n°2014-1190 d’octobre 2014. Elle est la suivante :


TAEG avec assurance – TAEG sans assurance

Malgré cette formule simple, il existe 2 modes de calcul du TAEA :

  • Le TAEA sur le capital restant dû. Le TAEA est redéfini chaque année en tenant compte de l’âge de l’assuré, de la durée de remboursement restante et du capital encore dû. Cette méthode est souvent utilisée par les compagnies d’assurance proposant des contrats individuels à leurs clients. Sur leurs offres, elles mentionnent alors un taux moyen à titre indicatif, calculé sur toute la durée du prêt.
  • Le TAEA sur le capital initial. En effet, dans le cadre de leur contrat groupe, les banques proposent souvent un taux d’assurance constant, pendant toute la durée de l’emprunt.

La fixation du taux d’assurance : la prise en compte de plusieurs facteurs

Pour calculer le coût de l’assurance emprunteur, les banques et les assureurs tiennent compte de l’âge de l’assuré, de la durée du prêt et des facteurs de risque : fumeur ou non, exercice d’une profession à risque, antécédents médicaux si un questionnaire médical est rempli (la loi Lemoine de 2022 a mis fin au questionnaire de santé pour les prêts immobiliers destinés à l’achat d’une habitation de moins de 200.000€ par tête et remboursés avant le 60ème anniversaire de l’assuré)…

Un exemple de calcul du TAEA

L’emprunt est de 200.000€ sur 15 ans. Le TAEG est de 3,02% avec une assurance et de 2,52% hors assurance. Le TAEA est donc de 0,5%.

TAEA : indispensable pour le choix de son assurance de prêt ?

La comparaison des offres grâce au TAEA

Le taux annuel effectif d’assurance uniformise la présentation du coût de l’assurance. La comparaison est ainsi facilitée entre le contrat groupe proposé par la banque et les contrats individuels des assureurs.

De plus, le TAEA permet de déterminer l’impact exact de l’assurance emprunteur sur le coût global de l’emprunt. La transparence vis-à-vis des emprunteurs est ainsi renforcée. Ils se rendent ainsi compte, que l’assurance est un élément clé du coût du crédit et que faire jouer la concurrence entre assureurs est indispensable pour faire des économies.

La part de l’assurance de prêt représente souvent plus de 30% du coût total du crédit soit plusieurs milliers d’euros répartis sur toute la durée d’amortissement.

Bon à savoir : le TAEA est utile pour comparer les offres à la souscription mais également en cours de vie du contrat, puisque la résiliation est désormais possible à tout moment sous réserve de souscrire un nouveau contrat présentant des garanties au moins équivalentes (principe de la délégation d’assurance).

Les informations complémentaires au TAEA pour choisir son offre d’assurance de prêt

Le TAEA est un taux actuariel ne donnant pas une idée précise du coût de l’assurance de prêt à un non-spécialiste. Il est donc intéressant de regarder le montant total de l’assurance exprimé en euros. Et si vous pensez effectuer un remboursement anticipé de l’emprunt, regardez la somme versée pour l’assurance à la fin de la 8ème année. Cette durée correspondant à la durée moyenne d’un emprunt immobilier.

C’est pourquoi en plus du montant de la mensualité en euros et depuis la loi Lemoine de 2022, l’assureur a l’obligation d’informer chaque année l’assuré de sa faculté de résilier son contrat à tout moment et du coût de l’assurance emprunteur sur 8 ans.

De plus, le TAEA est un élément à prendre en compte, pour choisir le meilleur contrat d’assurance de prêt. Mais ce n’est pas le seul. Il faut, en effet, s’intéresser à l’étendue des garanties, aux éventuelles exclusions, à la quotité (50-50 ou 100% par tête en cas d’emprunt par un couple, par exemple).

L’aide d’un courtier est alors précieuse, pour trouver le contrat présentant un bon rapport qualité-prix et répondant à vos besoins en matière de couverture.